Chirurgie esthétique La chirurgie esthétique post-bariatique ou le “body contouring”

La perte massive de poids (en anglais “Massive weight loss”- MWL) représente une condition clinique que les plasticiens doivent affronter de plus en plus suite à la grande diffusion des techniques de chirurgie bariatrique.

Les signes du MWL sont la conséquence d’une capacité de rétraction insuffisante de peau et tissus mous qui tendent à descendre inférieurement.

Les potentielles deformités de la partie supérieure du corps retrouvables après MWL sont:

  • Excès cutané de la partie postérieure des bras
  • Déformités mammaires de différent type:
    • Femmes: Hypertrophie mammaire, Ptose mammaire avec volume adéquat ou inadéquat
    • Hommes: Degré variable de gynecomastie

Les séquelles de MWL concernant la partie inférieure du corps se présentent comme:

  • Replis au niveau des hanches, du ventre, du pubis ainsi que des cuisses.
  • Perte de volume, laxité cutanée et affaissement général de la région fessière.

Des vergetures sont toujours présentes. Souvent on constate douleur, inflammation et intertrigo en sous des plis cutanés.

Song et al ont désigné un classement, en 4 degrés, des deformitées suite à MWL:

  • grade 0: normal
  • grade 1: déformité légère
  • grade 2: déformité modérée
  • grade 3: déformité sévère

Pour que la chirurgie esthétique de remodelage corporel (autrement définie “body contouring”) donne des résultats stables, il faut que le poids soit stable dans les 3-6 mois précédents l’intervention. Si les procédures chirurgicales sont effectuées chez des patients avec un poids non stable, il y aura certainement une récidive de la laxité cutanée.

Remodelage de la partie inférieure du corps (“Lower Body contouring”)

L’abdominoplastie

abdominoplastie

Cicatrice basse qui part du pubis et remonte au niveau des hanches et cicatrice periombilicale

abdominoplastie

Le lifting des cuisses

Lifting des cuisses

Cicatrice horizontale dans le pli inguinal +/- cicatrice verticale au niveau de la face interne de la cuisse

Lifting des cuisses - Cicatrices

La redéfinition et le remodelage fessier

Fessier

Les cicatrices sur les fesses

Le but de cette chirurgie est l’obtention d’un abdomen plat et la réduction/montée du pubis, la redéfinition et le remodelage fessier et l’élimination de l’excès cutané des cuisses.

Différentes techniques peuvent être utilisées comme l’abdominoplastie, le “body lift” et le lifting des cuisses. Toutes ces techniques permettent de retirer l’excès cutanéo-graisseux et peuvent être associé à une liposuccion de régularisation.

Le « Body lift » est une technique très efficace pour éliminer l'excès cutanée-graisseux circumferentiel et permet de remodeler dans un seul temps opératoire le tablier, la face latérale de la cuisse ainsi que la région fessière. Les cicatrices sont placées dans la culotte ou le bikini pour qu'elles soient visibles le moins possible.

Le lifting des cuisses prévoit des cicatrices placées dans les plis inguinaux et si nécessaire une cicatrice verticale additionnelle au niveau de la face interne de la cuisse, afin de reséquer l’excès cutanéo-graisseux dans les deux sens, verticale et horizontale. L’hospitalisation est, en générale, de 2-3 jours au bout desquels les redons placées pendant l’intervention sont retirés (2 redons pour une abdominoplastie simple, 4 pour une abdominoplastie circulaire et 1 par coté pour le lifting de cuisses). Un vêtement compressif est obligatoire pendant 4-6 semaines 24h/24.


Remodelage de la partie supérieure du corps (“Upper body contouring”)

Le lifting des bras

Lifting des bras

Le remodelage mammaire

Lifting mammaire avec 1 seule cicatrice péri-aréolaire

Remodelage mammaire - 1 cicatrice

Lifting mammaire ou réduction mammaire avec cicatrice verticale et péri-aréolaire

Remodelage mammaire - Cicatrice verticale

Lifting mammaire ou réduction mammaire avec cicatrice en T

Remodelage mammaire - Cicatrice en T

Le but de cette chirurgie est l’élimination de l’excès cutané des bras et le remodelage mammaire au moyen de différents types d’intervention.

Le lifting des bras prévoit des cicatrices placées au niveau de la face interne du bras qui résultent pratiquement invisibles lors que la patiente est debout avec les bras le long du corps. Au niveau axillaire une plastie en Z permet d’éviter toute contracture de cette région et peut être utilisée dans certains cas sélectionnés. Un redon aspiratif par chaque coté, pouvant être utilisé dans certains cas, est gardé pendant 24-72h et l’hospitalisation est d’une nuit. Aucune gaine n'est indiquée mais un bandage modérément compressif pendant quelques jours.

Une variante de cette technique prévoit une cicatrice “en L” qui se prolonge au niveau axillaire pour retirer un éventuel excès thoracique.

Dans le cadre de la chirurgie de remodelage mammaire on retrouve plusieurs types de procédures adaptables cas par cas. Une hypertrophie mammaire est traitée par les communes techniques de réduction mammaire, une ptose mammaire avec volume adéquat par mastopexie (“lifting des seins”) où le volume déjà présent est remonté et fixé à la paroi thoracique afin de remplir à nouveau le pole supérieure vidé et la peau en excès est retirée. Le cas de ptose avec volume inadéquat demandera logiquement pas seulement une mastopexie mais aussi une augmentation mammaire par prothèse. Si la perte de volume est limitée, il est envisageable de utiliser sa propre graisse corporelle (prélevé là ou elle sera disponible) pour la ré-injecter au niveau mammaire (décolleté ou entièreté du sein). En raison d'une résorption du 30% après la première séance, il peut s'avérer nécessaire d'effectuer une retouche après 3 mois.

Les cicatrices sont toujours placées au niveau periaréolaire, verticale et souvent sous-mammaire. Un redon de chaque coté est mis en place et retiré après 24-72h. L’hospitalisation est de 1-2 nuitée et un soutien gorge sportif devra être utilisé pendant 1 mois.

Il faut préciser que toutes les interventions susmentionnées peuvent être effectuées en association sur la base des conditions générales de santé de la patiente, de la demande de la patiente même et de l’expérience du chirurgien.

Remodelage du visage (“Face contouring”)

Le lifting facial

Lifting facial

Une autre région qui est atteinte considérablement par la perte de poids corporelle est le visage où les changements consistent en:

  • Affaissement cutané (qui comporte des sillon nasogeniens marqués, des bajous évidents et une perte du contour mandibulaire)
  • Atrophie de la graisse sous-cutanée
  • Rebords osseux proéminents (pommettes et orbites)

Les techniques utilisables sont nombreuses et doivent être adaptées cas par cas. Le chirurgien sélectionnera la bonne technique lors de la consultation. Le lifting facial permet de remonter les tissus affaissés et les deformités associées (sillons nasogeniens marqués, bajoues, replis cervicaux) mais il n’a pas d’effet volumateur.

Il peut alors être associé à une technique de lipofilling, autrement dit transplantation de la graisse sous-cutanée à partir d’un site donneur (abdomen, cuisses etc..), qui permet de récupérer le volume perdu à cause de la perte de poids corporelle, notamment au niveau des pommettes, des joues et des lèvres. Il faut préciser que cette technique peut, dans certains cas sélectionnées être la seule technique utilisée.

La cicatrice d’un lifting facial passe juste devant le pavillon auriculaire et au niveau du lobule elle passe à l’arrière. Selon la technique utilisée, la cicatrice peut s’étendre postérieurement dans les cheveux.

Des critères de remboursement existent et ils sont discutés lors de la consultation.